เลิกเล่นบาคาร่า_แทงบอลมือถือ _เล่นเกมฟรี

Froid piquant et beau temps sur la rivière Malbaie
Photo: Nathalie Schneider Froid piquant et beau temps sur la rivière Malbaie

Janvier, petit froid piquant, grand beau temps au-dessus de la rivière Malbaie. Les?crampons crissent sur la surface gelée. Une épaisseur de glace de 55 centimètres au moins?! m’a dit la préposée à l’accueil?; aucun problème donc pour emprunter la rivière à pied. Je viens de quitter le secteur de l’équerre et la fameuse chute du Ruisseau-Blanc, là où la Malbaie fait un parfait angle droit pour descendre, cap au sud, vers le centre de services du Draveur.

C’est la navette des Glaces, le transport en chenillette du parc, qui m’a emmenée en aller simple jusqu’ici par le chemin multifonctionnel. Pour revenir sur mes?pas, j’avais l’embarras du choix?: ski de fond, ski-raquette, raquettes, patins, fatbike ou… marche avec crampons sur la rivière?: 7,1?km dans un décor envo?tant.

?
Photo: Nathalie Schneider Découvrez la vallée des Glaces lors d’une randonnée en ?fatbike?.

Je lève les yeux?: la rivière est encaissée dans une vallée profonde bordée de parois abruptes de 800?m de hauteur. Les cascades vertigineuses sont figées en chutes de glace, bien connues des glaciéristes internationaux. La quinzaine de parois de glace sont recensées par la Fédération québécoise de la montagne et de l’escalade. Ici, on marche sur l’histoire géologique, précisément sur la ceinture du cratère formé par la chute d’un météore, il y a plus de deux millions d’années, au coeur de la Réserve mondiale de la Biosphère de Charlevoix.

Première hivernale

Dans le secteur du Cran des érables, la vallée des Glaces autorise désormais l’accès au public friand d’activités hivernales. Car si le parc enregistre quelque 124?000 entrées durant l’année, cette zone était jusqu’ici fermée durant la saison froide.

Depuis le 1er?décembre, le visiteur doit passer par l’accueil du Draveur, et ce, jusqu’au 1er?avril. De là, on a un accès direct au sentier le Riverain, qu’on gagne en traversant la rivière au niveau du barrage. Sur 9?km, on multiplie les points de vue vertigineux, notamment sur la vallée glaciaire et sur l’Acropole des Draveurs, probablement le sommet le plus spectaculaire du parc.

Photo: Nathalie Schneider

Le décor envo?tant de Charlevoix

??Dès la création du parc en 2000, on pensait déjà à ?a?: le rendre accessible en hiver. Le centre d’accueil Le Draveur a d’ailleurs été con?u pour être fonctionnel à l’année??, explique Daniel Groleau, directeur du parc des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie (et des Grands-Jardins). Une accessibilité qui a profité d’un investissement public de quelque 9,2?millions pour l’entretien routier, mais aussi pour l’électrification, notamment des nouveaux chalets.

Photo: Nathalie Schneider

à seulement 2 km de là, 10 chalets écho viennent de pousser dans le secteur du Cran des érables. Cette nouvelle génération de chalets lancée par la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) mise sur la fonctionnalité de l’hébergement, mais aussi sur l’intégration au milieu. Où qu’on soit dans le chalet, on a la sensation d’être en forêt grace à sa large fenestration et parce qu’il est inséré dans un cadre naturel intimiste. Un bien bel hiver en perspective.?

Renseignements pratiques

Le centre de services Le Draveur propose la location d’équipements?: skis-raquettes, raquettes, crampons, fatbike. Un anneau de glace et une descente en tubes sont accessibles à proximité. La navette des Glaces peut transporter 22 personnes jusqu’à la pointe aux Inukshuks et jusqu’au secteur de l’équerre. Horaires de départ du centre?: 9?h?30 et 13?h?30. Tarif?: 27?$ l’aller?; 39?$ l’aller-retour. Gratuit pour les 17?ans et moins. Location des chalets écho?: 155?$ la nuit. Cet hiver, la Journée des parcs de la SEPAQ a lieu le 26?janvier, l’occasion de découvrir la vallée des Glaces avec un accès et des activités gratuites. à l’été 2019, des tentes de prêt-à-camper seront disponibles au Cran des érables. Réservation?: ?? 1?800?665-6527, sepaq.com

Du tra?neau à chiens pour tous à Baie-Saint-Paul

Le tra?neau à chiens, ?a intéresse juste les Fran?ais?! Vrai qu’ils sont plusieurs, originaires des Vosges ou du Jura, à avoir contribué à revitaliser l’activité au Québec il y a une vingtaine d’années. Pour autant, les Québécois qui s’y initient représentent aujourd’hui la moitié des clients de La reine et le millionnaire, la très sympathique entreprise de tra?neau à chiens installée à Baie-Saint-Paul depuis un an.

??Chez nous, chacun conduit son attelage, dit Alexandre Lavagne, copropriétaire de l’entreprise avec sa conjointe, Charlotte Pozzi, tous deux originaires de France. Nous privilégions la pure sensation et le plaisir pour nos clients, mais surtout pour nos chiens. Si le chien n’est pas heureux, le client ne le sera pas non plus?!??

Et du plaisir, on en a à conduire son tra?neau dans les stupéfiants paysages charlevoisiens, le long des sentiers forestiers sinueux. On encha?ne les descentes posté sur les patins latéraux et les montées en trottinant d’un pied pour aider les chiens. Un arrêt de quelques minutes, et les chiens trépignent d’impatience pour repartir en force. Au bout d’une petite heure, on boucle le circuit, haletant et en proie à une joie d’enfant.
?

Quarante alaskans

La meute de 40 alaskans, c’est Alexandre qui l’a batie en huit?ans alors qu’il vivait à Sacré-C?ur?: ??L’alaskan est un croisement de chien nordique et de lévrier ou de braque, il est fait pour courir sur de longues distances et a beaucoup d’énergie à dépenser?!??

Une petite incursion dans le vaste enclos en donne un aper?u plut?t convaincant?; chaque chien y a son espace privé dans des niches construites en bois du toit au plancher. L’hiver terminé, le tra?neau est remplacé par la cani-trottinette, une autre fa?on d’éprouver toutes sortes d’émotions en compagnie des chiens.

Renseignements pratiques?: La reine et le millionnaire propose trois expériences en tra?neau à chiens?: Initiation (1?h), Aventure (1?h?30) et Excursion (2?h?30). De plus longues sorties (demi-journée) sont organisées sur les pistes du Massif. Selon les forfaits, les prix varient de 100?$ à 190?$ (réduction pour les enfants).
?