gclub ทดลองเล่นฟรี_คาสิโนแจกเครดิตฟรี ไม่ต้องฝาก ถอนได้ _ติดต่อw88

L’ex-premier ministre Philippe Couillard alors qu’il était en fonction, dans son bureau de l’édifice Honoré-Mercier en ao?t dernier
Photo: Catherine Legault Le Devoir L’ex-premier ministre Philippe Couillard alors qu’il était en fonction, dans son bureau de l’édifice Honoré-Mercier en ao?t dernier

Moins de 15 jours après avoir perdu le pouvoir, เครดิต ทดลอง เล่น ฟรี 500 บาทPhilippe Couillard a discrètement aménagé un espace de travail, rompant avec la tradition établie par ses prédécesseurs. Contrairement à eux, il a choisi Québec pour abriter son bureau d’ex-premier ministre. Et, de gré ou de force, le Félicinois a opté pour la simplicité.

En vertu de la Loi concernant les services dont bénéficie un ancien premier ministre, M.?Couillard dispose d’un bureau d’une superficie utilisable d’au plus 100 mètres carrés dans un des immeubles gérés par la Société québécoise des infrastructures (SQI). ??Le bureau [de M.?Couillard] est occupé depuis le 1er?novembre 2018??, indique le ministère du Conseil exécutif (MCE).

Au lendemain de sa défaite, Jean Charest avait pour sa part établi ses quartiers au 42e?étage du plus haut gratte-ciel de Montréal, soit le 1000, De La Gauchetière. Il s’agit d’une ??adresse de prestige?? où ??le succès [est] écrit dans le ciel??, peut-on lire sur le site Web de la tour. Loyer?: 8000?$ par mois. Sa successeure, Pauline Marois, avait quant à elle élu domicile dans un batiment patrimonial du Vieux-Montréal communément appelé le siège social de la Banque Royale. Loyer?: 4000?$ par mois.

Transition

Le MCE refuse net de dévoiler les adresses physique et électronique du bureau de M.?Couillard. ??L’emplacement du bureau est confidentiel, pour des motifs de sécurité??, indique le responsable des relations avec les médias du MCE, Jean Auclair. Le MCE, qui est le ministère du premier ministre, s’abstient aussi de communiquer le numéro de téléphone ou encore l’adresse électronique du bureau de son ancien patron. ??Si toutefois vous souhaitez communiquer avec M.?Couillard, nous pourrions lui transmettre votre requête??, mentionne poliment M.?Auclair.

Aux manettes de l’état pendant quatre ans et demi, M.?Couillard dispose, en plus d’un espace de travail meublé aux frais de l’état, d’une protection et d’un soutien administratif pendant deux ans. Il peut employer une ou deux personnes de son choix, dont la rémunération annuelle est plafonnée.

Le 31e?premier ministre du Québec a effectué des dépenses remboursées par l’état totalisant quelque 12?300?$ en date du 4?janvier dernier, selon un document obtenu par Le Devoir en vertu de la Loi d’accès aux documents publics. Le ministère du Conseil exécutif a notamment réglé une note de 3196,95?$ d’Ameublements Tanguay et une autre de 2489,89?$ de Fournitures de bureau Denis. M.?Couillard a offert ses meilleurs voeux de bonheur à des proches et des connaissances en leur transmettant une carte de No?l. Une dépense de plus de 2000?$ assumée par l’état québécois.

Selon la Loi, ces allocations visent à lui ??assurer une transition suivant la cessation de ses anciennes fonctions à ce titre et de lui permettre de répondre aux demandes liées à celles-ci, notamment à des fins éducatives, sociales, documentaires ou historiques??. ??[Ces services] ne peuvent être utilisés à des fins personnelles, professionnelles ou partisanes??, stipule la Loi concernant les services dont bénéficie un ancien premier ministre.

L’ex-premier ministre dispose d’une bo?te vocale dont le message d’absence a été enregistré dans les deux langues officielles du Canada?; d’abord en fran?ais, puis en anglais, a constaté Le Devoir.

Avec Dave No?l?

à l’ONU

Philippe Couillard convoite le poste de directeur exécutif du Programme des Nations unies pour l’environnement (ONU Environnement), a révélé La Presse lundi. Avec l’appui du gouvernement Legault, la diplomatie canadienne s’est rangée derrière sa candidature. L’ONU Environnement promeut des partenariats entre nations permettant ??aux peuples d’améliorer leur qualité de vie sans compromettre celle des générations futures??.

Une même adresse

Le projet de regrouper à la même adresse à Montréal le bureau de l’actuel premier ministre ainsi que ceux de ses prédécesseurs par souci d’économie a été mis en veilleuse en raison de l’ampleur des travaux de rénovation à réaliser sur le site projeté?: celui de l’édifice Gérald-Godin. Des ??travaux de restauration??, de ??mise aux normes?? sont nécessaires dans l’édifice patrimonial de la rue McGill. ??Il n’y a aucun déménagement du bureau du premier ministre prévu??, indique le porte-parole de la SQI, Martin Roy.
?

LE COURRIER DE LA COLLINE

Nouvelle infolettre

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.