กติกาบาคาร่า_สล็อต แจก เครดิต ฟรี ไม่ต้องฝาก 2560_เครดิตเดิมพันฟรี

Patti Smith, la rockstar, est difficile à ignorer dans le paysage littéraire contemporain. Adulée par certains, elle est vertement critiquée par d’autres.
Photo: Matt Winklemeyer Agence France-Presse Patti Smith, la rockstar, est difficile à ignorer dans le paysage littéraire contemporain. Adulée par certains, elle est vertement critiquée par d’autres.

Depuis Just Kids (2010), récit de son amitié avec le défunt photographe Robert Mapplethorpe, Patti Smith, la rockstar, est difficile à ignorer dans le paysage littéraire contemporain. Adulée par certains, elle est vertement critiquée par d’autres — ??si elle n’était pas déjà connue, la liriez-vous???? Dévotion, petit ouvrage publié en 2017 et tout récemment traduit en fran?ais, a tout pour conforter les opinions déjà existantes.

La structure presque incohérente du roman, construit comme une nouvelle encadrée par le récit de sa genèse, risque de déstabiliser les lecteurs adeptes de linéarité. L’ouvrage est porté par une quête, celle de trouver réponse à la question ??pourquoi écrit-on????.

Le choix de la lecture

Nous rejoignons Smith à son domicile new-yorkais, alors qu’elle y cogite, et embarquons ainsi au c?ur de son rituel quotidien?: être émue par la narration d’un film étranger, boire du café noir, noircir un carnet de ses idées, hésiter entre tel et tel livre à lire.

?

Puis voilà que l’artiste doit partir pour Paris, rencontrer éditeur et journalistes pour parler de l’acte d’écrire. Dans son périple, le choix de la lecture aura une importance capitale dans les idées qui na?tront et, ainsi, dans l’encha?nement des actions futures.

Patrick Modiano et Simone Weil — mais également Mishima et Camus — deviendront les guides de cette échappée européenne autant baignée dans la nostalgie bienveillante que la découverte.

Inspirée des rencontres, des lieux et des nombreux auteurs qu’elle affectionne, Smith se plonge alors dans l’écriture d’une courte histoire intitulée Dévotion, véritable parabole sur l’importance de s’incarner dans une pratique. Une adolescente, patineuse artistique talentueuse et dévouée, s’allie à un homme riche qui finance équipement de pointe et entra?nement de classe olympique en échange d’affection.

Un dr?le d’objet littéraire

Si cette ?uvre mise en abyme a quelque chose d’un peu didactique, la trame durassienne et la fauve indépendance du personnage principal ont de quoi charmer.

Avec des photographies de lieux inspirant l’auteure, Dévotion est, un peu comme était M Train (2016), un dr?le d’objet littéraire, difficilement classable. Une touchante méta-méta-exécution sur la valeur de l’implication de soi dans nos vies, autant créatrices que quotidiennes.

Dévotion

★★★ 1/2

Patti Smith, traduit de l’anglais par Nicolas Richard, Gallimard, Paris, 2018, 160?pages