ลุ้นรางวัลแจ็คพอต_เกมส์ยิ่งปลา คาสิโน_คาสิโนออนไลน์

Reposant sur un modèle de chauffeurs salariés plut?t que des travailleurs autonomes, Téo compte présentement 195 permis de taxi.
Photo: Catherine Legault Le Devoir Reposant sur un modèle de chauffeurs salariés plut?t que des travailleurs autonomes, Téo compte présentement 195 permis de taxi.

Le syndicat des Teamsters, dont les chauffeurs de Téo Taxi font partie depuis l’automne, espère rencontrer la direction de l’entreprise bient?t, mais a fait une première sortie publique vendredi pour défendre ses membres en disant qu’ils ne sont pas un facteur dans les difficultés financières que vivrait l’entreprise.

??Les reportages faisant état que Téo Taxi se mettra?bient?t à l’abri de ses créanciers ont semé de vives inquiétudes chez les chauffeurs??, a indiqué le syndicat, qui représente environ 400 employés, dans un bref communiqué.

??Nos membres ne sont pas responsables de la situation, comme l’ont laissé entendre certaines personnes dans des tribunes radiophoniques??, a poursuivi le syndicat. ??Nous avons l’impression que c’est une mauvaise gestion qui a provoqué les difficultés de l’entreprise. L’une des principales raisons, selon nous, ce sont les changements à maintes reprises des dirigeants depuis la création de Téo Taxi.??

Les employés syndiqués ont re?u leur accréditation au mois d’octobre, deux mois et demi après l’avoir déposée au Tribunal du travail. Un comité de négociation est en place, mais le cahier de demandes n’a pas encore été finalisé, selon ce qu’un porte-parole, Stéphane Lacroix, a indiqué au Devoir vendredi. Des assemblées sont prévues la semaine prochaine.

L’une des principales raisons [des difficultés], selon nous, ce sont les changements à maintes reprises des dirigeants depuis la création de Téo Taxi

?

L’avenir de Taxelco, société mère de Téo Taxi fondée par l’homme d’affaires Alexandre Taillefer, s’est retrouvé sous les projecteurs depuis que La Presse + a avancé jeudi que l’entreprise se dirigerait vers une restructuration financière pouvant inclure le recours aux tribunaux pour se protéger de ses créanciers.

??Nous espérons que la nouvelle direction va relever le défi et qu’ils pourront prendre des arrangements nécessaires avec leurs créanciers afin de se restructurer adéquatement et pouvoir aller de l’avant comme plusieurs compagnies dans des situations semblables ont réussi à le faire par le passé??, ajoutent les Teamsters dans leur communiqué.

Reposant sur un modèle de chauffeurs salariés plut?t que des travailleurs autonomes, Téo compte présentement 195 permis de taxi. Les deux autres sociétés de Taxelco, Diamond et Hochelaga, en ont 1197. Parmi les autres caractéristiques du modèle Téo figurent l’usage exclusif de voitures électriques, ce qui entra?ne un enjeu technologique additionnel en raison du temps de recharge, de même que le co?t d’acquisition des voitures en question. Le parc est constitué de véhicules Leaf (Nissan), de Soul (Kia), mais aussi des modèles S et X de Tesla.

Taxelco compte comme actionnaire majoritaire XPNDCroissance. La Caisse de dép?t et placement du Québec est le deuxième actionnaire, selon le registre des entreprises, suivie du Fonds de solidarité FTQ. M.?Taillefer ne siège plus au conseil de Taxelco.

Dans une courte déclaration, Taxelco a affirmé jeudi qu’elle ne commente pas ??les rumeurs et les spéculations en cours??. ??Une annonce sera faite en temps opportun, a écrit sa porte-parole. D’ici là, nous ne ferons aucun autre commentaire.??