รูเล็ต คือ_ไม่มียอดเทิร์นโอเวอร์_ดาวน์โหลดสูตรบาคาร่า

Lauréat de trois Oscar, Michel Legrand a effectué plusieurs passages remarqués au Québec.
Photo: Martin Bureau Agence France-Presse Lauréat de trois Oscar, Michel Legrand a effectué plusieurs passages remarqués au Québec.

Les fans de son ?uvre misaient sur une autre présence en sol québécois. Pour sa tournée mondiale, Michel Legrand avait prévu des arrêts à Montréal, à Gatineau et à Québec en juin pour y jouer les succès qui ont fait de lui une légende. Une ultime tournée qui n’aura pas lieu, le ma?tre compositeur ayant subitement rendu l’ame au?petit matin samedi à l’age de 86?ans.

??Le projet était super intéressant, tout le monde était emballé??, a raconté au Devoir dimanche Natalie Rousseau, directrice générale de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières (OSTR), qui avait été retenu pour accompagner M.?Legrand en vue des représentations au Québec. ??C’est vraiment un des grands compositeurs de notre époque, au même titre que John Williams. C’est de cette trempe-là. Quelqu’un qui savait vraiment jouer avec les couleurs de l’orchestre. La musique était magnifique.??

De Quincy Jones à Nana Mouskouri en passant par Barbra Streisand, les hommages posthumes se sont multipliés depuis l’annonce du décès de M.?Legrand, dont le fruit d’une vie comprend d’innombrables collaborations avec d’autres grands (Charles Trenet, édith Piaf, Miles Davis), des prestations de soliste et la musique de plusieurs films, dont L’affaire Thomas Crown, Les parapluies de Cherbourg et Yentl.

M.?Legrand est décédé à son domicile parisien, son épouse, la comédienne Macha Méril, veillant à son chevet. Le président fran?ais, Emmanuel Macron, a parlé d’un homme dont les ??airs inimitables qui nous trottent dans la tête et se fredonnent dans la rue sont devenus comme les bandes originales de nos vies??.

Au moment d’annoncer samedi l’annulation des dates pour le cinéma-concert ??Un soir à Hollywood??, les producteurs Martin Leclerc et Evenko ont indiqué que ??c’est un legs d’une richesse musicale incomparable, au cinéma, à la chanson, au jazz, et à la musique classique que M.?Legrand laisse désormais à de nombreuses générations??.

Passages au Québec

Le lauréat de trois Oscar a effectué plusieurs passages remarqués au Québec, notamment en 1986, avec Ginette Reno au Festival international de jazz de Montréal.

Lorsque Mme?Reno partage la scène avec lui dans les années 1980, les deux parlent depuis longtemps d’une collaboration. ??J’ai rencontré Michel Legrand il y a dix ans à Los Angeles et nous parlions d’un spectacle de jazz ensemble??, disait Mme?Reno à La Presse le 3?juillet 1986. ??Moi, j’ai toujours eu ce que j’ai voulu dans la vie, mais toujours “in God’s time”. C’est lui qui décide en haut. Moi je souhaite et tout arrive fatalement. Je ne désire pas parce que désirer, c’est souffrir??, ajoutait-elle en qualifiant le spectacle d’un des ??grands sommets?? de sa carrière.

Plus je travaille, plus je voyage, plus je fais des choses, plus je suis heureux. Quand je ne travaille pas, quand je ne performe pas, quand je n’écris pas, je me demande ce que je fais sur cette planète.

Deux ans après le spectacle d’ouverture des FrancoFolies en 1998, Michel Legrand se fait offrir l’inauguration du nouveau Festival Montréal en Lumière. ??Vous savez, plus je travaille, plus je voyage, plus je fais des choses, plus je suis heureux. Quand je ne travaille pas, quand je ne performe pas, quand je n’écris pas, je me?demande ce que je fais sur cette planète??, confiait-il alors à Sylvain Cormier dans les pages du Devoir.

Doctorat honorifique

Un an après un concert-bénéfice avec I Musici de Montréal et quelques spectacles au Québec, M.?Legrand re?oit en décembre 2007 un doctorat honorifique de l’Université de Montréal. Pour marquer le début d’un nouveau programme, on organise un concert hommage et on y présente Concertoratorio, une oeuvre composée par lui en 1989 à la demande de l’état fran?ais pour les 200?ans de la Révolution.

??La venue chez nous de Michel Legrand, compositeur de la musique de quelque 250 films, représente […] une contribution inestimable alors que la Faculté s’apprête à accueillir les premiers étudiants du programme [de ma?trise en composition de musique de film et d’application]??, affirmait alors dans un communiqué le doyen de la Faculté de musique, Jacques Boucher.

En entrevue avec La Presse canadienne, le chanteur Mario Pelchat s’est souvenu de sa collaboration de 2009. ??C’était un défi de taille. Je voulais être à la hauteur. à défaut de l’impressionner, je ne voulais pas lui déplaire??, a-t-il dit. ??Je lui ai dit que j’étais terrorisé. Il m’a rassuré?: “On va avoir du plaisir, on fait de la musique. Ne vous en faites pas”. J’ai continué à travailler très fort et, quand il est arrivé, j’étais prêt. Je me?sentais d’attaque. J’étais comme un lion.??

Plusieurs autres grandes pointures de la musique, tous genres confondus, ont rendu hommage à Michel Legrand au cours du week-end. ??Repose en paix, mon ami et mon frère??, a écrit Quincy Jones sur Twitter. ??Tu seras toujours l’un des plus grands compositeurs. Tu me?manqueras, mais je chérirai toujours chaque moment que nous avons passé ensemble dans le studio et dans la vie.??

??Michel Legrand a écrit la musique d’une des chansons que j’aime le plus chanter, How Do You Keep The Music Playing????, a pour sa part déclaré Tony Bennett. ??Sa musique est éternelle, et nous continuerons de la jouer.??

Avec La Presse canadienne